World

profil de la suspecte, mobile… Où en est l’enquête une semaine après ?

profil de la suspecte, mobile… Où en est l’enquête une semaine après ?

MORT DE LOLA. Qu’est-il arrivé à Lola ? Qui sont les suspects du meurtre de l’adolescente ? Une semaine après le meurtre de l’adolescente à Paris, le point sur l’enquête….

L’essentiel

  • Une semaine après le meurtre de Lola, l’émotion est encore vive en France.
  • La principale suspecte dans l’affaire, Dahbia B, est mise en examen pour “meurtre sur mineur de 15 ans accompagné de tortures ou actes de barbarie” et “viol sur mineur” et placée en détention provisoire à la prison de Fresnes depuis le 17 octobre. Elle a reconnu durant sa garde à vue avoir abusé et tué Lola mais le mobile du crime n’est pas encore établi.
  • Dans une enquête publiée en ligne, Le Figaro détaille l’activité sur les réseaux sociaux de la principale suspecte dans l’affaire du meurtre de Lola. Le média a notamment analysé les comptes suivi sur TikTok par Dahbia B. Fait surprenant, le dernier compte auquel elle s’était abonnée, quatre jours avant les faits, était “Hamza – actu faits divers”, un compte suivi par plus de deux millions de personnes et consacré aux affaires criminelles.
  • Les obsèques de Lola se tiendront le lundi 24 octobre dans le Pas-de-Calais, à Lillers. Dans un communiqué, la famille a annoncé que la cérémonie se tiendrait dans l’intimité.

Derniers éléments

12:23 – Où se tiendront les funérailles de Lola ce lundi ?

Les obsèques de Lola se dérouleront le lundi 24 octobre à 14h30 dans le Pas-de-Calais, à Lillers, commune d’origine de la famille de l’adolescente. La cérémonie se fera “dans la plus stricte intimité” a indiqué la famille dans un communiqué.

11:20 – Olivier Véran l’affirme “ce n’est pas l’État qui a tué Lola, c’est une meurtrière”

Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a condamné les marches rassemblements en l’honneur de Lola, samedi 22 octobre. Un certain nombre d’entre eux ont estimé que l’État français était responsable de ces débordements. Olivier Véran a tenu à leur répondre, dimanche 23 octobre : “Ce n’est pas l’État qui a tué Lola, c’est une meurtrière”, a-t-il ainsi affirmé à l’antenne d’Europe 1.

LIRE PLUS

En savoir plus

La mort de Lola a de quoi retourner les estomacs. La jeune collégienne de 12 ans a été retrouvée morte asphyxiée dans une malle laissée dans la cour de l’immeuble du 19ème arrondissement de Paris dans lequel elle vivait avec ses parents, dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 octobre 2022. Les enquêteurs ont rapidement mis la main sur six suspects et en ont interrogé quatre durant le week-end, avant de resserrer l’étau, dès le lundi 17 octobre, autour de deux personnes : la principale suspecte, une femme SDF de 24 ans prénommée Dahbia B., et un homme d’une quarantaine d’années, Rachid N., soupçonné d’être le conducteur du véhicule ayant transporté le corps de Lola. La première a été mise en examen dès le lundi soir et placée en détention provisoire à Fresnes (Val-de-Marne), tandis que le second a également été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Du côté de l’enquête et du mobile de l’assassinat, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris lundi 17 octobre pour plusieurs chefs d’accusation qui traduisent l’horreur de l’affaire : meurtre sur mineure de moins de 15 ans en lien avec un viol commis avec actes de torture et de barbarie, viol sur mineur de 15 ans avec actes de torture et de barbarie et recel de cadavre. Les raisons qui ont motivé le crime effroyable sont encore inconnues mais les enquêteurs creusent deux pistes : celle de la vengeance après une altercation entre la suspecte et la mère de Lola et celle d’un meurtre gratuit sur fond de marginalité.

Seulement quelques heures après la découverte de la mort de la collégienne Lola, six personnes ont été placées en garde à vue le samedi 15 octobre, quatre le sont restées dimanche mais une femme s’est démarquée comme étant la principale suspecte. Il s’agit de Dahbia B., une jeune femme de 24 ans née en Algérie, sans domicile fixe et sans travail qui logeait chez sa soeur dans le même immeuble que la famille de Lola au moment des faits. Les derniers éléments de l’enquête révélés par BFMTV précisent que la suspecte est en situation irrégulière et visée par une obligation de quitter le territoire sous 30 jours qui court depuis le 21 août 2022. Dahbia B. est arrivée en France légalement en 2016 avec un titre de séjour étudiant mais n’est plus en situation régulière depuis la péremption de ce titre.

Dahbia B. a été vue entrer dans l’immeuble où vivait sa soeur et la famille de Lola au même moment que la jeune adolescente par les caméras de vidéosurveillance de la résidence. Elle a ensuite été filmée en train de quitter l’immeuble sans Lola mais avec deux valises. Des témoins disent l’avoir vue en fin d’après-midi chargeant les valises dans une Dacia conduite par le deuxième suspect mis en examen, l’un d’eux explique même avoir aidé la jeune femme et avoir remarqué qu’une valise était “tachée de sang” et qui “sentait fortement l’eau de javel”. La jeune femme a pris la route à bord du véhicule pour se rendre chez le second suspect à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) avant de revenir chez sa soeur en VTC toujours munie des valises. Dahbia B. a toutefois laissé les malles dans la cour de l’immeuble avant de remonter dans l’appartement de sa soeur. Interpellée et mise en examen, la principale suspecte est en détention provisoire à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

#profil #suspecte #mobile.. #Où #est #lenquête #une #semaine #après

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button