World

où en est l’enquête une semaine après ?

où en est l’enquête une semaine après ?

MORT DE LOLA. Qu’est-ce qui est arrivé à Lola ? Qui sont les suspects dans ce drame ? Une semaine après le meurtre de l’adolescente à Paris, on fait le point sur l’enquête.

L’essentiel

  • Une semaine après le meurtre de Lola, l’émotion est encore vive en France. La mort de la collégienne est au centre des débats politiques.
  • Avec l’accord de la famille, un hommage a été rendu à l’adolescente à Fouquereuil, dans le Pas-de-Calais, dont la famille est originaire, notamment une des grand-mères de l’adolescente. Les habitants ont pu venir se recueillir devant le foyer communal. Désormais, chacun peut venir signer le livre de condoléances mis à disposition par la mairie.
  • La principale suspecte dans l’affaire, Dahbia B, est mise en examen pour “meurtre sur mineur de 15 ans accompagné de tortures ou actes de barbarie” et “viol sur mineur” et placée en détention provisoire à la prison de Fresnes depuis le 17 octobre. Elle a reconnu durant sa garde à vue avoir abusé et tué Lola mais le mobile du crime n’est pas encore établi.
  • Dans une enquête publiée en ligne, Le Figaro détaille l’activité sur les réseaux sociaux de la principale suspecte dans l’affaire du meurtre de Lola. Le média a notamment analysé les comptes suivi sur TikTok par Dahbia B. Fait surprenant, le dernier compte auquel elle s’était abonnée, quatre jours avant les faits, était “Hamza – actu faits divers”, un compte suivi par plus de deux millions de personnes et consacré aux affaires criminelles.
  • Les obsèques de Lola se tiendront le lundi 24 octobre dans le Pas-de-Calais, à Lillers. Dans un communiqué, la famille a annoncé que la cérémonie se tiendrait dans l’intimité.

Derniers éléments

19:48 – Où la suspecte est-elle détenue ?

En attendant les conclusions de l’enquête, la principale suspecte a été placée en détention provisoire à la prison de Fresnes, située dans la banlieue sud de Paris. La direction de la prison l’a immédiatement placée à l’isolement a révélé le Parisien. Un membre du personnel a témoigné sous couvert d’anonymat que Dahbia B, “est arrivée en pleine nuit. On l’a laissée dans une pièce quelques heures et au petit matin on l’a installée dans une cellule où elle restera seule.”

18:43 – Plus de récupération politique ?

Au lendemain d’une manifestation à Paris en présence notamment d’Éric Zemmour, la famille de Lola a demandé, vendredi 21 octobre, à ce que “cesse instamment, et soit retirée, toute utilisation du nom et de l’image de leur enfant à des fins politiques”, a indiqué leur avocate dans un communiqué, selon franceinfo. Ses parents souhaitent “pouvoir honorer la mémoire de leur fille dans la sérénité, le respect et la dignité qui lui est due”, a-t-elle ajouté. Le profil de la suspecte, de nationalité algérienne et sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, a provoqué de vives critiques de la part de la droite et de l’extrême droite. Depuis, les interventions dans les médias sont plus apaisées.

17:40 – L’attitude énigmatique de Dahbia B. lors de sa garde à vue

Les propos de Dahbia B., principale suspecte dans le meurtre de Lola, lors de sa garde à vue montrent plusieurs facettes de la jeune femme. Elle a d’abord été très coopérative et a fini par raconter en détail la mort de Lola, selon les informations d’Europe 1. Puis, au fil de ses révélations, la jeune femme est revenue sur sa première version, expliquant avoir décrit un rêve plutôt que la réalité et a prétendu s’être défendue contre un agresseur non identifié et s’être battue contre un fantôme. Pour que sa santé mentale soit examinée afin de déceler l’existence de “potentiels troubles psychiatriques”, la suspecte va prochainement passer une expertise.

16:45 – Le dernier compte suivi sur TikTok par Dahbia B. était consacré aux affaires criminelles

Dans une enquête publiée en ligne, Le Figaro détaille l’activité sur les réseaux sociaux de la principale suspecte dans l’affaire du meurtre de Lola. Le média a notamment analysé les comptes suivi sur TikTok par Dahbia B. Fait surprenant, le dernier compte auquel elle s’était abonnée, quatre jours avant les faits, était “Hamza – actu faits divers”, un compte suivi par plus de deux millions de personnes et consacré aux affaires criminelles.

15:15 – Gérald Darmanin se rendra aux funérailles de Lola

Samedi 21 octobre, BFM TV a annoncé que le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, se rendrait aux obsèques de Lola, lundi 24 octobre 2022. Il a été invité par la famille à y participer.

14:30 – Quel est le profil psychologique de Dahbia B., principale suspecte dans la mort de Lola ?

Dans l’affaire Lola, le profil de la suspecte continue de poser des questions plus d’une semaine après la découverte du meurtre de la jeune adolescente. Les propos de la soeur aînée de la mise en cause, un temps placée en garde à vue, et un ancien compagnon interrogent. D’après les déclarations des deux individus, la suspecte s’était marginalisée depuis plusieurs années et présentait des comportements étranges, changeants, ces derniers temps : des discours souvent décousus et parfois “obsessionnels” sur l’amour ou “le ciel”, un attrait soudain pour la religion et plus particulièrement l’évangélisme avec la volonté de devenir chrétienne, des allusions fréquentes à la mort de ses parents qui l’aurait beaucoup affectée. Tous ces éléments confirment la fragilité psychologique de la jeune femme mais pour attester de l’existence de “troubles psychiatriques”, une expertise est obligatoire.

13:40 – L’avocate de Rachid N., le conducteur de Dahbia B., affirme qu’il ne savait pas ce que contenait la valise

Rachid N., le conducteur du véhicule dans lequel Dahbia B. a chargé les valises transportant le corps de Lola, mis en examen pour recel de cadavre, assure ne pas avoir été au courant de contenu de la malle. Son avocate, Me Khalida Mehani l’a rappelé à l’antenne de BFM TV, samedi 22 octobre : “Les faits sont évidemment contestés de la part de mon client.” Selon elle, son client serait “anéanti” et “abasourdi” par cette histoire “d’une part parce que cette affaire est d’une violence inouïe et d’autre part parce que son nom se retrouve lié à cet événement macabre”.

12:50 – Quand se dérouleront les obsèques de Lola ?

La date des obsèques de Lola a été fixée au lundi 24 octobre à Lillers, commune du Pas-de-Calais dont la famille est originaire. C’est à partir de 14h30, au sein de la Collégiale Saint-Omer, que la cérémonie se tiendra à la demande des parents et en présence de l’évêque d’Arras, Montseigneur Olivier Leborgne, a appris l’antenne lilloise de BFMTV.

21/10/22 – 23:33 – Un rassemblement apolitique à Fouquereuil

[Fin du direct] Des dizaines de personnes étaient réunies, vendredi 21 octobre, à Fouquereuil (Pas-de-Calais) pour un hommage à Lola lors d’un rassemblement officiel avec l’accord des parents qui rejettent fermement toute tentative de récupération. Un portrait de la fillette, entouré de nombreuses fleurs déposés par des habitants, était accroché, avec cette phrase signée par ses deux grands frères, Jordan et Thibault, présents sur place : “Tu étais le soleil de nos vies tu seras l’étoile de nos nuits”. 

21/10/22 – 20:42 – Le parti d’Éric Zemmour abandonne les noms de site en référence à Lola

Après le communiqué de la famille de Lola, publié vendredi 21 octobre, réclamant que “cesse instamment, et soit retirée, toute utilisation du nom et de l’image de leur enfant à des fins politiques”, le parti Reconquête a annoncé à BFMTV, que les noms de domaine achetés le 17 octobre dernier (manifpourlola.fr, manifestationpourlola.fr et justicepourlola.fr) vont être résiliés dans les prochaines heures. Une pétition, mise en ligne par le responsable du numérique du parti d’Éric Zemmour, a également été retirée. L’achat des noms de domaine avait été dénoncé par une grande partie de la classe politique y voyant une récupération politique. 

En savoir plus

La mort de Lola a de quoi retourner les estomacs. La jeune collégienne de 12 ans a été retrouvée morte asphyxiée dans une malle laissée dans la cour de l’immeuble du 19ème arrondissement de Paris dans lequel elle vivait avec ses parents, dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 octobre 2022. Les enquêteurs ont rapidement mis la main sur six suspects et en ont interrogé quatre durant le week-end, avant de resserrer l’étau, dès le lundi 17 octobre, autour de deux personnes : la principale suspecte, une femme SDF de 24 ans prénommée Dahbia B., et un homme d’une quarantaine d’années, Rachid N., soupçonné d’être le conducteur du véhicule ayant transporté le corps de Lola. La première a été mise en examen dès le lundi soir et placée en détention provisoire à Fresnes (Val-de-Marne), tandis que le second a également été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

Du côté de l’enquête et du mobile de l’assassinat, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris lundi 17 octobre pour plusieurs chefs d’accusation qui traduisent l’horreur de l’affaire : meurtre sur mineure de moins de 15 ans en lien avec un viol commis avec actes de torture et de barbarie, viol sur mineur de 15 ans avec actes de torture et de barbarie et recel de cadavre. Les raisons qui ont motivé le crime effroyable sont encore inconnues mais les enquêteurs creusent deux pistes : celle de la vengeance après une altercation entre la suspecte et la mère de Lola et celle d’un meurtre gratuit sur fond de marginalité.

Seulement quelques heures après la découverte de la mort de la collégienne Lola, six personnes ont été placées en garde à vue le samedi 15 octobre, quatre le sont restées dimanche mais une femme s’est démarquée comme étant la principale suspecte. Il s’agit de Dahbia B., une jeune femme de 24 ans née en Algérie, sans domicile fixe et sans travail qui logeait chez sa soeur dans le même immeuble que la famille de Lola au moment des faits. Les derniers éléments de l’enquête révélés par BFMTV précisent que la suspecte est en situation irrégulière et visée par une obligation de quitter le territoire sous 30 jours qui court depuis le 21 août 2022. Dahbia B. est arrivée en France légalement en 2016 avec un titre de séjour étudiant mais n’est plus en situation régulière depuis la péremption de ce titre.

Dahbia B. a été vue entrer dans l’immeuble où vivait sa soeur et la famille de Lola au même moment que la jeune adolescente par les caméras de vidéosurveillance de la résidence. Elle a ensuite été filmée en train de quitter l’immeuble sans Lola mais avec deux valises. Des témoins disent l’avoir vue en fin d’après-midi chargeant les valises dans une Dacia conduite par le deuxième suspect mis en examen, l’un d’eux explique même avoir aidé la jeune femme et avoir remarqué qu’une valise était “tachée de sang” et qui “sentait fortement l’eau de javel”. La jeune femme a pris la route à bord du véhicule pour se rendre chez le second suspect à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) avant de revenir chez sa soeur en VTC toujours munie des valises. Dahbia B. a toutefois laissé les malles dans la cour de l’immeuble avant de remonter dans l’appartement de sa soeur. Interpellée et mise en examen, la principale suspecte est en détention provisoire à la prison de Fresnes (Val-de-Marne).

#où #est #lenquête #une #semaine #après

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button